Rechercher
  • Laureen

Digestion et repas de fêtes




A quelques jours de Noël, il est temps de faire le point sur les repas de fêtes qui deviennent plus riches, plus copieux. Il est important de se faire plaisir et en même temps, de ne pas gâcher les festivités avec des problèmes de digestion. Voici quelques astuces pour limiter la casse !


Astuce pour bien digérer les repas de fête :


Mastiquez

Je ne le dirais jamais assez mais le rôle de la mastication est bien trop souvent sous-estimé, alors qu’une bonne digestion commence par la bouche. En effet, la salive prépare la bonne assimilation des aliments. De plus, un repas bien mastiqué laisse le temps au cerveau de libérer l’hormone de satiété (la leptine).


Hydratez-vous au meilleur moment

Il est déconseillé de boire beaucoup d’eau pendant le repas pour ne pas noyer les enzymes travaillant à la digestion et diluer les sucs gastriques acides. Préférez donc boire un grand verre d’eau à température ambiante, 15 à 20 minutes avant les repas.


Évitez les fruits crus en fin de repas

A l’exception de l’ananas et de la papaye, il est recommandé de ne pas consommer de fruits crus en dessert. En effet, les fruits se digère très vite et vont alors stagner au dessus du bol alimentaire en digestion. Vous risquez alors de souffrir de fatigue postprandiale, de fermentations et de ballonnements. A consommer de préférence seuls et à distance des repas (environ 3 heures après un repas ou une demi-heure minimum avant le prochain).


Apportez de la chaleur

Le foie est un organe qui fait partie du système digestif et qui a besoin de chaleur pour fonctionner de manière optimale. Il aide l’organisme à digérer les graisses en synthétisant la bile et prend en charge la détoxification du corps en dégradant les substances toxiques (alcool, médicaments…). Après un repas, appliquez une bouillotte pendant 30 minutes sur la zone du foie, ce qui permettra de soutenir cet organe et ainsi d’améliorer la digestion.


Allez prendre l’air

Un effort physique doux après un repas est très bénéfique pour la digestion. Il suffit d’une petite marche de 30 minutes après le repas pour activer la contraction des muscles intestinaux, stimuler le péristaltisme et favoriser le transit. Pour les moins courageux qui ne souhaitent pas affronter le froid, un peu de musique et hop, les corps sont en mouvement. Gardez à l’esprit qu’une alimentation équilibrée ne suffit pas à elle seule. La pleine santé c’est un tout et le mouvement y est indispensable.


Misez sur les plantes digestives

La menthe poivrée en tisane est un excellent remède naturel contre les troubles digestifs mineurs comme les ballonnements, l’aérophagie, les sensations nauséeuses, le soulagement des spasmes gastro-intestinaux et des symptômes de la dyspepsie.

Le fenouil est une plante vivace également très utilisée pour stimuler la digestion. Il contient un puissant antispasmodique (la fenchone) qui aide à lutter contre les spasmes et les douleurs abdominales. En décoction.

Enfin, l’artichaut sera votre allié en cas de digestions difficiles. Il stimule l’activité dépurative du foie et possède des propriétés cholérétiques et cholagogues qui lui permettent d’activer la production de la bile et de favoriser la vidange de la vésicule biliaire.


Garnissez votre table d'épices

Cannelle : efficace en cas de troubles digestifs (ballonnements, lenteur…) et de maux de gorge. Elle rafraîchit l’haleine et renforce les gencives.

Cardamome : digestive, elle soulage l’acidité gastrique, neutralise la formation du mucus des produits laitiers et neutralise l’effet de la caféine dans le café.

Cumin et carvi : aident à combattre les flatulences, tonifient le système digestif.

Fenouil et anis : renforcent le feu digestif, soulagent les douleurs gastriques et aident à l’assimilation des aliments gras. Rafraîchissant pour l’haleine.

Gingembre : stimule la digestion des protéines et diminue la production d’acide urique (déchet associé à l’excès de protéines dans l’alimentation).


Auto-massez vous

Les massages du ventre après les repas aident considérablement le corps à mieux digérer. Les mouvements pratiqués doivent être doux et circulaires (dans le sens des aiguilles d’une montre, le sens de la digestion). Le massage se pratique couramment à même la peau à condition d’avoir des mains chaudes mais peut également être effectué par-dessus les vêtements. Les ballonnements et les crampes intestinales étant souvent liés à des tensions du péritoine, l’auto-massage va venir décontracter l’abdomen et soulager les douleurs digestives.

On peut aussi, mais pas pour la femme enceinte, renforcer l’action antispasmodique et antiballonnement en mélangeant 2 gouttes d’huile essentielle de basilic à linalol dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale, à masser sur le ventre.


Votre santé vous appartient


#noel #repasdefetes #digestion #naturopathie #fetes #reveillon #epices #plantes

42 vues0 commentaire